Dans la vie, il y a deux sortes de personnes.

Celles à qui, quand je dis « je pars à la recherche d’une robe » vous regardent d’un air des plus désabusés du monde (cf mon mari, mon amie Lætitia) et vous répondent : mais t’en n’a pas déjà 1 000 des robes ? Et puis d’autres, comme mon amie du Blog d’Olive, qui vous répondent hyper enthousiaste : mais ouiii ! Va voir chez & Other Stories, la collection est superbe ! Ce type de personne, lucide et clairvoyante, comprend tout à fait que 1 000 robes ne suffisent pas, que la plus importante et la 1 000 et unième robe.

Je remercie donc Tahiana, qui m’a éclairée de sa lumière divine dans ma quête de LA robe. Je prenais un verre avec elle, et je la complimente sur son haut, elle me dit qu’il vient de la boutique & Other Stories, qui vient d’ouvrir rue Montmartre, au métro Etienne Marcel. Hors, il se trouve que nous étions Chez Jeannette, qui se trouve à Strasbourg St Denis, à 2 ou 3 stations de Étienne Marcel (direct, parce que quand c’est pas direct le métro, mon enthousiasme dégonfle comme un ballon).

Tiraillée du côté droit par ma flemme légendaire qui me disait « allez, on rentre à la maison, au chaud, hein, tu ne serais pas mieux au chaud plutôt que de courir après une robe, t’en as déjà 1 000 des robes »…

Tiraillée du côté gauche par ma quête effrénée qui me disait « tu n’as que 1 000 robes, tu as absolument besoin de la 1 000 et unième robe, sinon ta vie est foutue, tu vas partir à New York sans robe, te retrouver nue à la soirée, en plus c’est l’hiver, toute nue dans le froid, à cette soirée à Central Park, ensevelie sous la neige »…

Bref écartelée de part et d’autre, et n’étant pas de nationalité suisse, je fini par prendre parti, et je vote à gauche. Me voici donc dans le métro (direct) direction & Other Stories, le cœur battant, plein d’espoir pour ma quête.

Arrivée dans la boutique, je découvre enfin en vrai les collections et l’univers de & Other Stories (que jusqu’à présent je n’avais vu que via le site) et je suis immédiatement conquise. Chaussures, vêtements, déco et éclairage de la boutique, tout est parfait.

Il ne me reste plus qu’à trouver la robe. Que je ne trouve pas. J’en essaie une, deux, trois…rien n’y fait, elles sont superbes mais elles ne me vont pas (satanés kilos en trop…).

La tête basse, la queue entre les jambes, j’erre dépitée dans le magasin, quand je croise une vendeuse avec une robe…waouuu… LA robe qu’il me faut ! Je lui demande où se trouve cette petite merveille qu’elle porte si bien, je file la chercher, au passage j’en prends une autre (toujours avoir un plan B pour ne pas se retrouver nue sous la neige à Central Park), je n’essaie même pas, j’en suis sûre, celle-là, c’est la bonne, au pire, j’ai le plan B, et je rentre avec mon butin. Heureuse. Assouvie.

Je n’ai pas eu le temps pendant la soirée Marco Polo de faire des photos, alors rien que pour vous (parce que quand même, je vous ai bassiné sur ma page Facebook avec cette histoire de robe), j’ai remis la même tenue, que vous puissiez la voir quand même, cette 1 000 et unième robe !

 

+++++

Blouson fausse fourrure Gesutz

Robe & Other Stories

Bottes Colisée de Sacha (je ne comprends toujours pas pourquoi cette marque n’a pas de site web !)

Collier Urban Outfitters

Sac Un Jour Un Sac

+++++

 

robe-longue-and-other-stories-09

robe-longue-and-other-stories-06

robe-longue-and-other-stories-11

robe-longue-and-other-stories-10

robe-longue-and-other-stories-04

robe-longue-and-other-stories-05

robe-longue-and-other-stories-01

robe-longue-and-other-stories-02