C’est avec grand plaisir que j’inaugure la rubrique Fooding sur mon blog, et un plaisir plus grand encore d’étrenner cette rubrique avec Hotaru, un restaurant japonais situé dans le 9ème, rue Rodier, que j’ai découvert avec délectation il y a un mois.

Ça faisait un petit bout de temps en fait que j’avais envie de parler cuisine avec vous, car en fait, bien plus que la mode, la cuisine est une véritable passion pour moi. Il y a des jours et des lunes où je me suis même tâter à ouvrir un blog sur les restaurants à Paris, et particulièrement les restaurant asiatiques dont je suis complètement accro, mais mon raisonnement de femme constamment au régime fût le suivant : ouvrir un blog de resto = manger souvent au restaurant = grossir= non, pas de blog restaurant. Point. Voilà comment tuer dans l’œuf un projet incompatible avec ma réalité physique.

Aujourd’hui, ce n’est pas que je ne suis plus au régime, bien au contraire, mais avec ce nouveau blog, je me sens libérée de toutes contraintes, je parle de ce qui me plait, et puis de toute façon, je vais quand même au restaurant de temps en temps donc autant vous faire profiter de mes pérégrinations culinaires.

Pour commencer, sachez que je suis addict à la cuisine japonaise : j’ai été à Tokyo il y a 4 ans parce que je rêvais de manger un ramen là-bas (ramen = soupe japonaise). Dans tous les pays où je vais, je vais toujours au moins une fois chez un japonais (cette semaine à New York, sur 2 nuits, j’ai mangé deux fois des ramen !). Je trouve cette cuisine tellement fraiche, raffinée et bonne !

Le bémol à Paris, et partout ailleurs j’imagine, c’est que la cuisine japonaise, victime de son succès, a vite été récupérée pour laisser place à de faux japonais, souvent abjects, de vraies arnaques avec des produits pas toujours frais (et quand il s’agit de poisson cru c’est on ne peut plus embarrassant), du poisson coupé, que dis-je, du poisson tailladé de manière complètement inappropriée bref, après pléthores de mauvaises expériences, j’ai décidé de ne plus aller chez le premier japonais venu. Maintenant je les choisis. Avec soin.

Ma rencontre avec Hotaru, c’est un hasard total. Il se trouve que mon cousin, de passage à Paris, habite juste en face. Je suis allée une ou deux fois chez lui sans réaliser qu’il y avait ce restaurant au bout de sa rue, et quand je l’ai découvert, mon sang n’a fait qu’un tour, il FALLAIT que je l’essaie. Rdv pris avec mon cousin la semaine d’après, et nous voilà à table chez Hotaru. En plus, mon cousin, a habité 3 ans à Tokyo, donc nous étions deux clients aguerris, l’esprit critique en éveil.

Nous avons pris le menu à 23 euros du midi, avec deux petites entrées, une soupe miso et sa petite salade, et enfin le poisson cru avec son riz. Je n’ai qu’une chose à vous dire, laissez tomber les faux japonais à 15 euros le menu, rajouter 8 euros et là, vous allez manger un poisson excellent (le thon, qui n’est pourtant pas mon poisson préféré, était succulent !), frais et fondant à souhait, une soupe miso non industrielle, et des petites salades aux goûts typiques.

Et ce n’est pas étonnant car le chef, Isao Achibe, a fait 7 ans d’apprentissage en Haute Cuisine Traditionnelle Japonaise.

J’y retournerai une prochaine fois pour essayer d’autres plats, en attendant, quelques photos pour illustrer mes propos enthousiastes.

 

hotaru-restaurant-japonais-poisson-cru-paris-9-05

hotaru-restaurant-japonais-poisson-cru-paris-9-01

hotaru-restaurant-japonais-poisson-cru-paris-9-04

hotaru-restaurant-japonais-poisson-cru-paris-9-02

hotaru-restaurant-japonais-poisson-cru-paris-9-06

+++++

HOTARU
18 rue Rodier
75009 Paris
01 48 78 33 74
Fermé le dimanche et le lundi

+++++